Non classé

Les poissons ne connaissent pas l’adultère – Carl Aderhol


Un jour ses amies lui ont offert un relooking. 40 ans, c’est le plus belle âge dit-on ?

Julia a décidé de prendre le premier train pour Toulouse, d’y monter sans se retourner, de faire une croix sur sa vie de mère de famille et d’épouse, caissière dans un supermarché.

Elle veut être femme, elle veut être elle, elle veut vivre.

Qui n’a jamais rêvé de tout plaqué parce qu’on se lève un matin et que la vie que nous menons ne nous satisfait plus.

Le jour où l’on ose prendre la porte sans se retourner, tout peut bien se passer et au contraire tout peu devenir sombre comme la nuit avec ses questions sans réponses.

J’ai lu ce livre léger qui m’a menée vers une réflexion personnelle sur ma vie ainsi qu’un petit détour vers un monde imaginaire … J’ai lu ce livre et à chaque chapitre, je me demandais ce qui allait lui arriver … Même si l’histoire se passe dans un train, il y’a comme des « rebondissements » qui te donne envie d’aller plus loin …

J’ai lu ce livre parce que je me suis sentie elle et qu’au jour d’aujourd’hui, j’ai envie de tout plaquer, que je me sens perdue …

A lire aussi :  La Cancoillotte – Hubert Félix Thiéfaine (1978)