Non classé

Méfaits divers, journal d’un frère – Xavier Cantat

Ce livre, je voulais le lire depuis sa sortie en 2004, 7 ans déjà …

J’ai attendu … pas le temps nécessaire, pas l’envie … J’avais mes idées, mes convictions au moment de « l’affaire », j’ai été sous le choc en apprenant ça … Un homme pacifiste, droit dans ses choix et ses opinions.
J’ai su à ce moment là qu’il ne fallait pas tout mélanger, le groupe et Bertrand Cantat et puis au final, nous n’êtions pas sur place pour savoir ce qui s’était vraiment passé , pour juger, pour mépriser. Personne n’était tout noir ou tout blanc, ils étaient 2, c’est tout.

J’écoute Noir Désir depuis l’âge de 11 ans, j’en ai 34 … Je me suis plongée dans leur musique, leur texte. Je me suis beaucoup retrouvée … Aucun groupe ou chanteur n’a réussi à ce jour à m’apaiser comme ils l’ont fait … Des fois, j’ai l’impression de rentrer dans une bulle, un autre monde, mon monde … Cette musique si sombre qui me redonne le sourire quand, je suis triste, qui apaise ma colère, qui me donne la force d’avancer et de ne pas me perdre en chemin, qui me conforte dans mes prises de décisions …

Personne à ce jour ne peut comprendre ce qui se passe en moi. Je dois passer pour la fan hystérique, hors, il n’en ai rien … Je me suis arrêtée concernant le groupe sur les albums, je ne les ai jamais vu en concert … Ils ont comme moi le Sud-Ouest qui coule dans leur veine …

A lire aussi :  Les menottes et le radiateur – Alexandra Lapierre

Et puis, je sais pas une envie d’aller plus loin. Je suis donc passée à la Fnac et d’un pas décidé, je suis allée vers la vendeuse en lui parlant d’un livre, un livre qui a été écrit par le frère de Bertrand Cantat après « l’affaire ». Elle cherche, je n’avais plus le nom en tête et elle trouve.

Dés que je l’ai eu en ma possession, je n’ai cessé de le parcourir, le soir et encore maintenant, je ne l’ai pas achevé.

Je peux partager les émotions de Xavier Cantat, il est juste … Je peux être révoltée, triste, impuissante, attendrie … comme il l’a pu l’être pendant la saison Vilnius.

Et plus, je le lis, plus, je reste conforter dans mes opinions de l’époque … Tout cet abattage médiatique, tous ces mensonges, toute cette bassesse … Je n’ai jamais apprécié Nadine Trintignant, Lio, la presse en général et lire ce livre me fait dire que je n’ai pas eu bien tort !

Je ne regarde pas la télé, je ne lis pas la presse que ce soit papier ou  sur le net … C’est ma famille, mes amis qui m’informent de ce qui se passe en France et dans le monde et je n’ai pas honte de cela.

Le groupe n’est plus, normal … Mais les artistes restent, heureusement …
Ce livre me marquera à jamais, une belle leçon de tolérance, de respect et d’humilité.

0-5667114