Non classé

Volver – Jean-Claude Gallotta/Olivia Ruiz (2016)

biennale-1080x720-9152046

© Jean-Louis Fernandez

Pour cette 17 éme édition de la Biennale de la Danse, Gallotta revient en compagnie d’Olivia Ruiz, de musiciens et de certains de ses danseurs, que j’avais eu l’occasion de découvrir en 2011 dans l’homme à la tête de choux interprété par Bashung, sur la scène de la Maison de la Danse avec sa comédie musicale Volver.

L’histoire est partie d’une rencontre, de quatre albums et d’une proposition : construire une comédie musicale autour de treize chansons. Il sortira donc de cela, l’histoire d’une jeune fille issue de l’immigration. Fuir son pays, l’Espagne, et arriver en France. Vivre une passion, se chercher, se trouver, s’imaginer à travers des chansons qui collent parfaitement à cette vie.

Se souvenir de qui l’on est, d’où l’on vient tout en essayant de s’intégrer

Cela faisait longtemps que je n’étais pas retournée à mes premiers amours : l’art vivant. J’étais impatiente de voir ce que pouvez donner Olivia Ruiz sur scène, ne l’ayant aperçu que furtivement lors d’un concert à Musicalarue. J’avais pu voir de très loin son « show », une artiste à fond aussi bonne danseuse que chanteuse.
J’ai eu un sentiment étrange à la seconde chanson, j’ai juste eu l’impression d’être dans une salle de concert avec des danseurs en plus. Je suis sortie de là contente de ce que je venais de voir sur le plan chorégraphique mais quand même mitigée sur le reste de la mise en scène, peut-être la voix Off …  Loin d’être une fan de Ruiz, je venais surtout pour Gallotta et ses pas de danses n’ayant pas plus l’envie que cela de la voir en concert.

A lire aussi :  Chez Moss à Lyon

« La calme et la tempête » reste pour moi sont meilleur album et pour les amateurs de danse contemporaine et les amoureux d’Olivia Ruiz, je pense que cette comédie musicale pourrait les surprendre. J’étais pour ma part juste curieuse de cette comédie musicale.

0-2743875