Non classé

L’ôtre émoi

img_53501-2365710

J’aime :

– le parfum de l’herbe fraichement coupée, l’odeur du goudron chaud et humide, la pluie qui claque sur mes fenêtres, l’orage qui gronde dans la nuit, l’océan qui se déchaîne sous la tempête, regarder les abeilles passer de fleur en fleur, les premiers jours de l’automne … – la forêt-noire, tremper mes Princes® dans le lait froid, tomber en extase devant une pâtisserie, les belles assiettes de bon resto, la beauté d’un dessert, le mac bacon et sa sauce merdique, la cuisine au wok … – Bertrand Cantat, les chansons qui me ressemblent, les films qui me parlent, les livres qui me marquent, acheter un billet culturel juste pour découvrir sans vraiment connaître, le rock et le punk … – La photographie qui sort de la normalité, la theatre qui m’émoustille, le cinéma et ses fauteuils rouges, les concerts et sa foule de passionnés, les tatouages et ses intimistes …

– Les gens qui m’enrichissent, les découvertes qui me surprennent, les partages qui me font ouvrir mon coeur, les personnes qui font parties de ma vie à jamais …

Je n’aime pas :

– Ces gens que j’appréciais qui rentrent dans le troupeau, les modes qui te dénaturent, qu’on me pique mes idées, qu’on parle de moi sans me connaître, les jugements non fondés … – Les endives au jambon, le café, faire la queue à la caisse des supermarchés, ne pas trouver un produit dans les rayons, ne pas réussir un dessert, les abats …

– Etre dans le speed, ne pas avoir assez de temps pour gérer mes idées, mon cerveau qui est trop plein, le soir quand je suis naze et que je veux mater une emission merdique à la télé, ne pas être toujours présente pour mes proches …

A lire aussi :  My wild love – Noir Désir vs The Doors

Quand, on crée son blog, c’est pour partager mais avec ce côté narcissique du moi je sais faire (et pas toi !) et puis avec le temps, ça devient un journal intime … On grandit, on murit, on le voit différemment …
Mes blogs ont été créés à des moments importants de ma vie, ils étaient un peu comme des transitions, des outils qui me permettaient de me chercher professionnellement et à ce jour, je me suis enfin trouvée.

Les personnes qui passeront par ici auront deux choix : aimer ou détester …
Je ne suis pas pour le peut-être, je suis pour le tout ou rien, c’est comme ça, je suis entière et j’espère que les lecteurs qui décideront de poser leurs bagages ici, le feront avec sincérité et non avec jugement …

Quand, ça n’interesse pas, je préfère que l’on passe son chemin plutôt que de dénigrer.
Je ne suis pas une brebis égarée dans la faune virtuelle, j’y traîne depuis 7 ans déjà et je sais trés bien comment cela fonctionne …

Je vis dans mon monde, dans ma bulle mais je sais être aussi, quand il le faut, dans la réalité, je suis une passionnée et j’ai décidé ici de partager avec vous ce qui me touche le plus aussi bien derrière les fourneaux que dans ma tête.
J’ai décidé d’allier ici, la bouffe comme j’aime à l’appeler intimement et affectivement et la culture, enfin celle que je connais, car à ce jour, je n’ai pas assez la science infuse pour vous porter dans des mondes qui ne me parlent pas …

A lire aussi :  King Marcel – Lyon 2

Ma politique :  je parle sur mon blog de choses qui me touchent, qui me chavirent, qui m’émoustillent … Rien ne m’est vendu mais offert si je le souhaite et si j’ai envie d’en parler. Tous les produits présentés sur le blog sont achetés par mes soins et non sponsorisés, offerts à des moments et précisé.

Bonne lecture, bonne visite et merci de m’avoir lu …

Aujourd’hui, samedi 15 septembre 2012, j’ai 35 ans, 4 enfants que j’élève seule (et j’y tiens !), en route pour une reconversion en pâtisserie, retour au lycée …

Aujourd’hui, mardi 23 juillet, j’ai 36 ans, toujours 4 enfants et je suis titulaire d’un CAP pâtissier. Je bosse depuis fin juin chez mes maitres de stage et j’ai dit définitivement adieu à mon ancien métier : assistante maternelle.