Non classé

Je suis CAPelière pâtissière !

Ce matin, je reprenais le train à Bordeaux, retour à Lyon pour 3 semaines de boulot, après un bref week-end pour déposer mes gros dans la verdure Landaise.
Hé, oui ! Mes anciens maitres de stage avaient besoin de moi pour le mois de juillet, alors bon, je n’allais pas dire non. Je devenais le samedi 29 juin, ouvrière pâtissière officielle !

Ce matin, j’attendais aussi ce résultat, qui depuis le mois d’octobre à complètement changé le rythme de notre vie, aux enfants et à moi …

J’attendais le train assise sur un banc, mangeant mon sandwich.
J’attendais 14h que l’après-midi arrive et que les résultats apparaissent sur mon Iphone avant que la batterie ne passe en dessous des 20%.

Et puis, un clic, mon nom, nos noms, admis. Un sms envoyé à mes patrons, au tatoué, à mon fils, à ma soeur de coeur, à monsieur Macaron. Un message sur facebook, sur nos murs respectifs … Les sanglots de joie de ma Chantal sur mon répondeur …

Nous attendions cela avec tellement d’impatience, tous, en se disant à des moments noirs que nous ne l’aurions jamais, quand tout le monde croyait en nous, en se disant que punaise, le repasser ça nous ferait vraiment chier !

J’ai eu envie de suite de le partager sur mon blog même si tout le monde s’en fout, après tout, c’est mon bébé, mon journal intime, mon booster pour continuer dans ce domaine.
Alors, je l’ai écrit sur mon cahier dans le train Saint Pierre des Corps-Lyon, l’après-midi en me disant que je le tapoterais sur mon clavier le soir venu …

A lire aussi :  Tarte aux pommes façon crème brûlée

J’ai eu envie de pleurer dans le train, tellement mon bonheur ne pouvait se contenir, tellement la peur m’envahissait.
Maintenant, tout sera différent car après 11 ans à travailler dans le milieu enfantin, je me retrouve aujourd’hui avec l’envie de créer des gâteaux pour les petits et grands enfants !

Il y’en a eu des changements depuis le premier blog, où, j’écrivais ci ou ça et je changeais d’avis dans la seconde.
Il y’en aura encore longtemps où, il faudra me suivre encore et toujours jusqu’à ce que les têtes tournent et que beaucoup jettent l’éponge !

M’en fout, aujourd’hui, je suis CAPelière pâtissière et j’ai plein de projets, d’envies de créations, d’envie de progresser, d’aller au delà de mes limites et sans me retourner …

Merci à vous de me lire …

Mes réalisations viennoiserie et entremets pour le CAP en mai (bof, bof …)